" De Vierpot " 

Caché sous les ailes du moulin, l'estaminet "De Vierpot" vous accueille dans un cadre typiquement flamand. Passez la porte, vous gouterez à l’ambiance « estaminet», simple et chaleureuse dans un décor typique. Le site offre quant à lui un panorama exceptionnel sur les monts de Flandre, faisant le l’estaminet le point de départ tout trouvé de nombreuses promenades.

Dès les beaux jours, une terrasse est installée au pied du moulin  permettant ainsi de profiter du paysage vallonné et de l’air champêtre des Flandres. Des jeux flamands sont à votre disposition, allant de la traditionnel « grenouille » au non moins connu billard Nicolas, qui ne manqueront pas de ravir petits et grands.

Situé à la frontière franco-belge, on y vient pour se plonger dans les Flandres d’antan, ou les siphons, photographies noir et blanc et autres pots de chambres font encore partie du décor.

On y déguste de savoureuses planches flamandes de la manière la plus conviviale qui soit, composées de fromage, de lard, de pâté ou de potjevleesh, celles-ci sont accompagnées de cornichons, de pommes de terre à la pelure et de beurre à l’ail, combinez ces deux derniers et une simple « patate » se transforme en émerveillement gustatif. Ajoutez-y l’une de nos traditionnelles boissons, limonade violette, jus de pomme fermier ou bières Belges (60 au choix), clôturez le tout par l’un de nos copieux desserts, crêpe, gaufre, tarte, ou glace et l’enchantement est complet...

« Vierpot » est un mot flamand signifiant « pot à feu ». Ce pot peut être fait de cuivre de fer ou d'émaille et servait au début du siècle dernier de « réserve de feu ». On y mettait des braises de sorties du poil à charbon, celui-ci posé sur le coin du bar servait à allumer pipes et cigarettes.

C’est en 1982 que l’ancienne ferme du moulin datant de 1884 a été transformée en estaminet. Le moulin est quant à lui originaire de la Motte au Bois, commune de Morbecque, où il a été érigé en 1802 par le charpentier Clément Damas Bruneel, pour le meunier Etienne Delaire. Leurs noms figurent sur le pivot. C'est en 1884 que l'opération du transport s'est effectuée, du temps de Benoit Houvenaghel alors propriétaire. On ignore la date de construction du moulin qu'il remplace. Il était ancien car il figure déjà sur pratiquement toutes les cartes de la région au 16ème siècle, et sous ce même nom : Ondank Molen, signifiant Moulin de l'Ingratitude. Selon la légende, ce nom proviendrait d'un différent entre le propriétaire et le charpentier survenu au moment de payer la facture.
En 1964, le moulin est donné à la commune, grâce aux démarches entreprises par son maire, Joseph Decanter, sa restauration est entamée dès 1966.

De Vierpot
  • facebook
  • w-tbird
  • w-googleplus